Fleurine & Anatole - Le film

"Les enfants de la Corrèze"



Le projet


Photo 6


Il était une fois...


Audio description du texte


Je m'appelle Jeff Allanic. J'habite à Espartignac, charmant petit village à côté d'Uzerche. En Corrèze depuis les années 80, je suis devenu photographe amateur depuis quelques années, et j'aime à photographier ce département du centre de la France dont je suis totalement tombé amoureux. En découvrant cette Corrèze dans sa grande beauté, sa grande diversité, et une histoire exceptionnelle, j'ai décidé de réunir tout cela dans un film. Mais tout seul, ce n'était évidemment pas possible. J'ai donc une l'idée de vous faire, toutes et tous participer à ce projet et de mettre encore plus en valeur, ensemble et en équipe, "La Corrèze". Et donc ce n'est plus "JE" mais "NOUS" maintenant.

Nous voici donc réuni sur cette page de mise en oeuvre, de A à Z, d'un projet, oui, complètement fou de réaliser ensemble un film: "Fleurine & Anatole - Les enfants de la Corrèze". C'est donc un concept cinématographique entièrement participatif. C'est à dire que tout à chacun peut, s'il le souhaite, aider à sa réalisation. Devenir actrice, acteur, figurant, technicien, scripte, musicien, compositeur, costumière, historien, dialoguiste, aider à en faire la promotion, etc, etc. Ou juste se rendre utile les jours de tournage.

Nous recherchons des personnes, femmes et hommes, de 7 à 107 ans, bénévoles, sérieuses et impliquées. Des personnes de tous horizons ayant envie de découvrir la création totale d'un film ou de nous faire partager leur savoir. La porte est ouverte à toutes et tous si vous le souhaitez.

Le projet avance à grands pas. Continuons ensemble. Merci à vous !


Photo 6


Le pourquoi du comment


Audio description du texte


Oui, je sais, vous vous posez toutes et tous les questions du genre: "Mais ce film va parler de quoi ?" ou "Mais c'est quoi l'histoire ?". Pour commencer, je vais tenter de vous expliquer sommairement d'où m'est venue cette idée de film. J'aime la Corrèze et cela depuis des années maintenant. Mais quand je pose la question autour de moi, à savoir "Que vous vient à l'esprit quand on vous parle de la Corrèze ?". Les réponses sont bien souvent les mêmes: " Monsieur François Hollande ", " Monsieur et Madame Chirac ", " Les cèpes ", " Le Rugby et le top 14 avec Brive CAB ", " la campagne " et " les vaches ". Et après c'est bien plus flou ! " Le foie gras ", " Sarlat ", " La porcelaine de Limoges ". Puis ensuite... " Heu j'ai un doute ? ", " Heu... Je me trompe, non ? " Les personnes de plus loin se posent ensuite la même question: "Au fait, c'est où ?". Puis: "On m'en a parlé en me disant que c'est beau !".

Je me dois donc de leur répondre, avec politesse et respect : " Oui, vous avez quelques lacunes, un peu quand même. Il serait bon d'y venir voir par vous même de plus près. Vous avez quelques petites erreurs, mais une fois venu, vous pourrez fièrement dire: " Whow ! Quelle histoire. Quelle force. Quels décors et paysages. Que c'est beau et qu'il y fait bon vivre ! " Désolé pour le cliché. C'est évidemment une caricature de mes échanges, et pourtant, bien souvent les mêmes. J'espère que je ne vais pas m'attirer les foudres des plus fièrs ou susceptibles d'entre vous. Mille excuses !

Pour me ratrapper, j'ai donc pris mon baton de pèlerin, et j'ai décidé de faire découvrir aux plus jeunes comme aux plus curieux d'entre nous, d'ici ou d'ailleurs, de bien mieux décrire et mettre en lumière d'autres facettes de cette si belle Corrèze.



L'histoire


Audio description du texte


J'ai fait la découverte d'un personnage bien mal connu, d'après moi. Un "MONSIEUR", si j'ose dire. Un docteur de campagne, maire de la commune de Neuvic en Haute-Corrèze. Devenu tour à tour, élu maire de Neuvic en 1912, conseiller général du canton de Neuvic en 1913 et député de la circonscription d'Ussel en 1914, secrétaire d'état, de très nombreuses fois ministre, investigateur de la promotion du tourisme en Corrèze, du Crédit Agricole, de la SNCF, de l'électrification des campagnes, très proche du général De GAULLE durant la 2ème guerre mondiale, homme de coeur et de courage. Etc. Etc. Il s'agit de Henri QUEUILLE. Né le 31 mars 1884 et disparu le 15 juin 1970.

Faites un petit tour sur sa page wikipedia en suivant ce lien : "Wikipedia.org - Henri_Queuille". Ou, plutôt, allez au plus vite, visiter le musée "Henri Queuille" à Neuvic. Pour informations. Voici le lien : "Le musée - Henri Queuille - Neuvic".

Raconter son histoire, c'est raconter un bout très important de la mutation, la révolution fulgurante de la Corrèze entre 1930 et 1950.

Raconter son histoire, c'est faire découvrir la Corrèze d'hier pour mieux comprendre la Corrèze d'aujourd'hui.

Son histoire, ou plutôt quelques grandes lignes, intentionnellement romancées, pour respecter sa mémoire et la vie privée de ses proches. Voilà le file rouge du film. A travers sa vie et des personnages de fictions qui auraient pu facilement être des membres de sa famille, de son entourage, nous allons voyager durant cette période forte en rebondissements et en émotions. Partageant la beauté des paysages, de ses habitants, de l'histoire de cette période, des coutumes, de la culture et du patrimoine local. Cette histoire est celle de la Corrèze, par le partage de documents, d'archives, de faits réels d'histoire. Et de l'autre, une partie filmée avec des acteurs et figurants. Une fiction belle et forte, parfois dure et sombre, de l'autre tendre et spectaculaire.

J'espère que l'idée de ce film vous donnera très vite envie de découvrir la Corrèze en vacances comme lors de la projection future de cette histoire sur grands écrans.



Photo 6


Quelques thèmes abordés dans le projet du film


L'histoire de deux amis Corréziens entre 1921 et 1950

- M. Henri Queuille

- Le patrimoine de la Corrèze ( Paysages, monuments, musique, danse, gastronomie, h, etc )

- La Haute-Corrèze

- Le plateau de Millevaches + PNR

- Les Monts de Monédières

- Espartignac et le pays d'Uzerche

- La vallée de la Vézère

- La vallée de la Dordogne

- La vallée de la Corrèze

- La faune et la flore

- L'agriculture et les paysans Corréziens,

- L'école à l'ancienne

- La langue patois du Limousin

- Les coutumes et évènements du passé

- La résistance et les maquisards en Corrèze

- La guerre 1939-1945 et les massacres Nazi

- Le Tacot (Le petit train à vapeur, POC, Transcorrézien, Tramway, etc )

- La Xaintrie

- Les Bals clandestins au pays de l'accordéon

- La libération après la guerre

et encore bien d'autres surprises évidemment...



Photo 6

La presse en parle



Photo 6

Photo 6


Nous avons souhaité faire un film participatif



Nous sommes donc à la recherche d'autres personnes passionnées qui pourraient apporter leurs compétences au projet !

Quelle sera votre mission bénévole sur le projet ?


Photo 6


Photo 6


Pour les plus impatients d'entre vous...


Voici quelques lignes du script. Nous espérons que vous aimerez toutes et tous la suite...


Musique :

Musique commençant doucement, puis de plus en plus puissante. Puis final en descente douce, jusqu'au silence pour n'entendre que les oiseaux et l'eau du ruisseau.


Scène - 2 -

1ere Rencontre avec PAPYDOU et LÉA

EXT. Site de Saint-Nazaire - Bord-les-Orgues / JOUR (Fin de journée)


Description de la scène :

- PAPYDOU : Vieux monsieur, soigné, posé et souriant, veste de chasse en velours, bretelles sur sa chemise, s’appuyant sur sa canne. ( le « Papé » de « Manon des sources » de Pagnol )

- LÉA : Jeune fille de 12-13 ans, visiblement de la ville, pétillante et bien d'aujourd'hui, smartphone à la mains et tenue très tendance.

PAPYDOU et Léa, assis tout deux sur un banc de bois, regardent dans la même direction, sans un mot, la majestueuse vallée de la Dordogne.


LÉA

Ça va PAPYDOU ? Tu n'as pas froid ? Ta main tremble !

PAPYDOU

Non ma petite puce, c'est gentil, ne t'inquiète pas, ce n'est pas le froid mais l'age qui fait trembler ainsi ma canne de p'tit vieux !

LÉA

Tu n'es pas vieux, à ça non, ne dis pas ça, tu es juste mon PAPYDOU à moi ! J'aime tellement être avec toi ici quand je suis en vacances !

En famille d’accueil c’est mieux quand même qu’à l’orphelinat où j’étais avant, c’était beaucoup moins cool là bas, tu t’en doute ?

PAPYDOU

Oui, évidemment, je comprends bien, mais chez monsieur et madame Dubois, t’y est bien là bas ?

LÉA

Oui, ils sont vraiment très très gentil avec moi, oui.

Mais c’est ici, avec toi, tout contre toi, que je me sens le mieux

Tu es ma seul vraie famille PAPYDOU.

Ils sont super sympa avec moi, oui, surtout madame Dubois. Et surtout depuis qu’ils savent qu’ils seront définitivement ma famille d’accueil jusqu’à ce que je sois majeur.

Je vois bien qu’ils m’aime comme leur propres enfants. J’ai beaucoup de chance dans mon malheur.

Mais maman et papa me manque tellement depuis qu’ils sont parti au ciel après l’accident. J’ai toujours beaucoup de chagrin tu sais PAPYDOU !

Surtout les soirs, toutes seule dans mon lit.

PAPYDOU

Pauvre petite chérie !

Tu sais, ils me manquent terriblement, à moi aussi tes parents.

Je ne peux que te bichonner vraiment que quand tu es, ici, chez moi, en vacances. Ce n’est pas que je te garderais pas de toi tout le temps avec moi, tu sais, mais je n’ai plus l’age pour être celui qu’il te faut en permanence.

Tu es une jeune et jolie jeune fille, ma puce. C’est bien mieux pour toi à la ville, et avec monsieur et madame Dubois. C’est plus recommandé que ce soit eux qui s’occupe de ton éducation, des choses de tout les jours. Je suis vraiment trop vieux pour ça moi.

Tu comprends ?

LÉA

Oui, c’est vrai et je ne manque de rien…

Enfin si…. De toi et de ma Corrèze !

Je te kiff tellement PAPYDOU !

PAPYDOU

Tu quoi ?

LÉA

Ben je te kiff.

Euh... pardon mon Papydou, ça veux dire que je t’aime fort quoi.


Description de la scène

Temps d'arrêt et échange des sourires canailles et complices


LÉA

Ah si… Il me manque aussi beaucoup, tes belles histoires.

Tu les racontes si bien toi.

C'est pas comme tonton René !


Description de la scène :

Temps d'arrêt à nouveau et ils éclatent de rire.


PAPYDOU

Bon et bien profitons en. Cette fois, quel genre d'histoire tu préfèrerais que je te raconte ma chérie ?


Description de la scène :

Temps d'arrêt à nouveau …

Léa hausse les épaules…


LÉA

Je ne sais pas. Un truc de quand tu avais mon age peut être. Tu devais bien avoir des aventures rigolotes, des amis, des p'tites copines ? Je suis sûr que tu venais ici avec tes potes pour faire des balades, des bêtises sans doute aussi. Une journée d'été, quand il fait chaud comme ça, vous deviez bien tenter de descendre pour aller vous baigner dans le lac en bas, non ?

PAPYDOU

Oui, tu me connais bien ma petite puce. Mais je pense qu’après ce que tu viens de me dire là, je vais plutôt de raconter une histoire bien plus intense et pourtant tellement attachante, bien plus que d’habitude. Tu veux bien ?

LÉA

Quoi ? Qu’est ce que tu veux dire PAPYDOU ?

PAPYDOU

Oui, je pense que c’est le bon moment, tu es une grande fille maintenant, fini les contes de fées et les histoires pour les petits. Place à l’histoire, la grande, celle des livres.

Tu veux bien ma puce ? Tu veux que je te raconte un moment précis d’histoire de la Corrèze, une belle et extraordinaire histoire que je pense tu aimeras.

Tu es prête ?

LÉA

Oh que oui PAPYDOU ! Oh que oui … Chouette alors !

PAPYDOU

Pour commencer cette histoire, je vais, tout d’abord, te demander si tu connais le logo de la Corrèze que l’on vois par ci par là sur les routes, les panneaux, les bâtiments officiels ?

LÉA

Ben oui, pourquoi ?

C’est écrit Corrèze en gros et il y des feuilles dessus il me semble.

PAPYDOU

Oui c’est bien cela. Bravo !

Et as tu fais attention à comment est écrit le mot Corrèze ma petite puce ?

LÉA

Heu… Ben non !

PAPYDOU

Et bien si tu les observes un peu plus attentivement, tu pourras remarquer que les 2 R du mot Corrèze sont ; l’un dans le sens inverse et l’autre dans le bon sens.

LÉA

Zarbi le truc !

Ils se sont trompé ?


Description de la scène :

PAPYDOU éclate de rire…


PAPYDOU

Non pas du tout. Bien au contraire ma petite puce. Bien au contraire !

C’est fait exprès même. Cela veux dire que celui qui est à l’envers regarde vers le passé et l’autre dans le bon sens, lui, regarde vers l’avenir.

C’est exactement ce que je veux te raconter aujourd’hui. Tout comme pour toi, tu dois savoir d’où tu viens pour savoir où tu iras ensuite dans ta vie.

Tu comprends ?

LÉA

Oui… Bon, je ne comprends vraiment pas tout là, mais je vais essayé si tu me le raconte bien PAPYDOU !

PAPYDOU

Alors, comme je te le disais, je vais commencer par le commencement si tu veux bien.

Je vais essayer de me souvenir du plus loin que ma mémoire de vieux monsieur puisse se rappeler pour que tu comprenne au mieux cette histoire.

Puisqu’on est ici, sur ce banc, avec cette belle vue sur la vallée de la Dordogne, commençons l’histoire ici. Tu veux bien ?


Description de la scène :

Léa hoche la tête en silence pour dire oui


LÉA

Oui PAPYDOU. Dac !

PAPYDOU

Alors tu vois, ce n'est pas un lac que tu vois ici en bas ma puce, c'est la retenue d'eau du barrage de Marèges, un lac quelque peu artificiel c’est vrai quand même, qui est un peu plus loin, là bas, dans la vallée, inauguré, si je me souviens bien, dans les années 30, en 1935 pour être plus juste.

Cette vallée est très sauvage et magique. Elle a même été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012. Tu imagine ?

LÉA

Euh… PAPYDOU… Là j’ai du mal, j’avoue avec ton truc de UNESC… Je sais pas quoi… Tu vois tu recommence…


Description de la scène :

Ils éclatent de rire encore une fois…


LÉA

Je te taquine Papydou. Je déconne. Vas y. Je t’écoute.


Description de la scène :

Papydou la prends aux mots, et se métamorphose en vieil instituteur, se lève et avec sa canne, mime le maître d’école expliquant à ses élèves sur le tableau noir de sa classe avec un large sourire espiègle…


PAPYDOU

L’UNESCO ! C’est un organisme mondial qui rassemble et protège les choses les plus belles et les plus fantastiques de notre planète entière. Et là, ici, devant tes yeux, ils ont créé une immense réserve de biosphère, soit plus de 20 000 km2.

C’est immense et surtout ce qui est fantastique tu vois. Ce n’est pas n’importe quelle vallée. Il va donc falloir la bichonner et l’aimer de tout ton cœur ma petite puce, et pour cela, il faut la connaître, la découvrir, l’apprécier et partager chaque lieu, chaque fleur, chaque arbre qui la compose et chaque petite et grosse bestiole qui l’habite.

Tout comme celles de la Corrèze, de la Vézère voisine et toutes les autres plus petits court d’eau, tous aussi beaux, bucoliques et fragiles. Le département de la Corrèze et toutes ses sources donnent la vie à tellement de monde dans les départements voisins.

Je me souviens très clairement d’une petite phrase que les habitants du plateau de Millevaches se disent : « Toutes ces petites gouttes d’eau d’ici, elles vont presque toutes jusqu’à Bordeaux »

A mon époque, ici, il n'y avait pas autant d'eau. Il n'y avait même que deux petites rivières très calmes qui chuchotaient dans le fond du vallon, mais qui, parfois, pouvaient devenir féroces au printemps, à la fonte des neiges des montagnes du Massif Central que tu vois là-bas au loin.


Description de la scène :

Un petit temps d'arrêt.


PAPYDOU

C’est mieux comme ça ma puce ?

Tu me suis toujours dans mon histoire ?

Je ne vais pas trop vite pour toi ma puce ?

LÉA

Non, non PAPYDOU , là ça va mieux et j'adore j’avoue quand tu m’apprends des tas de trucs. C’est trop trop bien même ! C’est mieux qu’avec mes profs au collège. Avec eux, on n’comprends pas grand chose parce que c’est souvent le bazard en court. Alors continue s'il te plais !

PAPYDOU

Sais-tu d'où vient le nom de la Dordogne ma princesse ?

LÉA

Pas du tout PAPYDOU !

PAPYDOU

L'ethymologie du nom « Dordogne » provient du celte Du unna signifiant « eau rapide ». Sous l’empire romain, elle est baptisée Duranius ou Durãnius. A partir du Moyen-Âge, elle devient successivement Duranna, Durunia, Durdunia, Dordoigne et enfin Dordogne mais pour faire simple, ici, les gens disent à qui veut bien l’entendre, que le nom de la Dordogne qui prends ses sources de la Dore et la Dogne, en pleine montagne, dans le village du Mont Dore et du Puy du Sancy dans le Cantal.

Et l'autre rivière, là, de ce coté, C’est la Diège, qui elle, prends sa source à l’opposé, à Saint-Setier, près de chez tonton René, en plein sur le plateau de Millevaches. Millevaches qui, en vieux langage du Limousin, veut dire Mille Sources. Il y a sur ce plateau, dans ses forêts, ses sous bois, ses prairies, ses tourbières, les sources de la Vienne, de la Vézère et de la Corrèze entre autre. Tu comprends mieux pourquoi mille sources ? C’est dans le parc naturel régional du plateau de Millevaches en Limousin, qu’ici on appel plus simplement PNR ou le château d’eau de la Nouvelle Aquitaine.


Description de la scène :

Léa ouvre grand ses yeux d'étonnement et hoche doucement la tête de haut en bas sans un mot.


PAPYDOU

Mais, parfois, les deux rivières pouvaient devenir féroces au printemps, à la fonte des neiges des montagnes du Massif Central et des sources du plateau côté Corrézien.

Des eaux en furie et tellement dangereuses. Et c'est pour réduire la force des inondations en contre bas et bien sur pour capter toutes cette force, cette énergie hydroélectrique, cette énergie verte, que l'on construit, entre 1902 et 1957, ces nombreux barrages.

Il y en a un peu plus d’une vingtaine, rien que sur le département de la Corrèze. Les plus connus sont celui de Bort-les-Orgues, Le Chastang, L’aigle, Le Sablier et donc Marèges, ici. Ceux là, se repartisse toutes au long de la Dordogne quand elle déambule en Corrèze, mais il y en a tellement d’autres sur toutes du département.

Et la vie des habitants et les lieux on énormément changés en quelques années quand ils ont été construit.


Description de la scène :

Léa reste subjuguée.


LÉA

Whow ! C'est génial PAPYDOU que tu saches tout ça. Il y a eu un sacré barouf alors ici !

PAPYDOU

Oui tu vois. Ben ça tombe bien, je vais t'expliquer le comment du pourquoi de ces changements. Ce n'est pas un conte de fée ni une histoire de princesse, mais une très belle histoire quand même. Et puis je n'ai plus toujours les idées très claires à mon age, mais cette histoire, je m'en souvient parfaitement. Tu veux toujours ?

LÉA

Oh que oui ! Je suis prête ! Youpi ! Vas-y, vas-y PAPYDOU !

PAPYDOU

Ferme tes jolis yeux ma princesse. Je vais te raconter une histoire. Une histoire presque vraie. Mais surtout un petit bout de l'histoire de ma..., de ta..., enfin de notre belle et si mal connu Corrèze...


Scène - 3 –

La visite des patients du docteur

EXT. Ferme du moyen age en Xaintrie / JOUR


Description de la scène :

Flashback en 1921. Un carriole avance sur un petit chemin de campagne. Nous voyons l'arrière du cheval et les brides en cuir pour le contrôler. A droite et à gauche, nous voyons la campagne environnante: forêt, champs, vues au loin, etc...


VOIX OFF

Cette histoire commence en 1921, avec le bruit irrégulier des sabots d'Hippocrate, fidèle destrier de mon père médecin de campagne. Les roues au bords métalliques de la carriole claquent sur les chemins caillouteux et bien souvent en piteuse état de la campagne de Haute Corrèze. Je suis tellement fière et heureux quand papa accepte de nous balader, ma grande sœur Fleurine et moi, à l'arrière de cet attelage lors de ses tournées de visites de patients. M'sieur Henri comme les gens l'appel. Il est le maire de la petite commune de Neuvic, entre la vallée de la Dordogne pas loin et la grande ville de Ussel. Et vous l'aurez facilement compris, papa est aussi et surtout le docteur, mais aussi l'ami de la plus part des habitants de ce petit coin perdu à l’extrême Sud-Est du Limousin, juste à la limite avec le Puy-de-Dôme et le Cantal. Notre canasson robuste, calme et très bien dressé nous permet de nous déplacer autrement qu'à pied depuis 2 ans déjà. il vient des prestigieux haras nationaux, au pied du château de la duchesse de Pompadour à l'autre bout du département. Hippocrate connaît bien son chemin à travers les champs et les forêts, de hameaux en villages, de fermettes en maisons plus cossus, car chaque jour dès le levé du soleil et même quelques fois bien avant en hiver, ils traversent tout deux la campagne pour partager bons soins, petits ravitaillements et informations diverses. Aujourd'hui nous l'accompagnons car c'est jeudi et il n'y a pas d'école. Sourires aux lèvres, fière et impatient, nous nous promenons sous le doux soleil du matin de ce début d'été. Cette promenade nous comble de joie car nous allons retrouver lors de cette escapade notre jeune camarade d'école, Anatole, dont la maman, si j'ai bien compris, a quelques problèmes de santé.





Le casting


Quel sera votre rôle bénévole sur ce projet ?



Nous attendons vos commentaires


...




Retrouvons nous sur Facebook et pour toutes informations complémentaires Contact




Photos, textes, mises à jour, création site et web design par Jeff Allanic - Les marques et logos "I love Correze" et "J'aime la Corrèze" sont des marques déposées (Ref. 4393193) - Toute reproduction à titre professionnel, associatif ou promotionnel, en tout ou en partie, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans l'autorisation écrite préalable du propriétaire et ayant droit.

Corrèze Découverte - Le blog des promenades dans toute la Corrèze ( Jeff Allanic - Blog de voyage ) - 19 Limousin - Nouvelle Aquitaine - Tulle - Brive-la-Gaillarde - Uzerche - Argentat - Vallée de la Dordogne - Vézère - PNR Millevaches - Office de tourisme - Promenades en photos, randonnées, circuits, marche à pied, sentiers, cartes, visites, bons plans, conseils, astuces, documentation, tourisme, voyages, photos, road-trip, magazine, lecture, livre, film, enfant, adulte, randonneur, route, chemin, matériel, pic-nic, voyage, vacances, week-end, loisirs, sport, vtt, moto, auto, voiture, géolacalisation, carte, ign, trésors, patrimoine, château, paysage, nature, faune, flore, blog, instagram, facebook, site web, The blog walks throughout the Corrèze - Travel Blog) - 19 Limousin - Nouvelle Aquitaine - Tulle - Brive-la-Gaillarde - Uzerche - Argentat - Vallée de la Dordogne - Vézère - PNR Millevaches - Office de tourisme - Walks photos, hiking, tours, walking, trails, maps, tours, tips, documentation, tourism, travel, photos, road trip, magazine, reading, book, movie, child, adult, hiker, road, path, equipment, travel, vacation, weekend, leisure, sport, mountain bike, motorcycle, auto, car, geolocation, map, ign, treasures, heritage, castle, landscape, fauna, flora, blog, instagram, facebook, website